L’impro comme discipline artistique

Lisez notre tout nouveau numéro de Réplique (Cliquez ici ou sur la photo de couverture pour le télécharger gratuitement) qui traite de diverses manières de la question de l’improvisation théâtrale comme discipline artistique unique. Sophie Thibeault offre en ouverture un texte léger et très personnel de son expérience à l’improvisation. François St-Laurent revient avec son deuxième texte nous parler de la nature artistique de l’improvisation théâtrale et de comment l’intégrer aux institutions artistiques. Julien Saint-Georges Tremblay, rédacteur en chef du numéro, refait le parcours des Beaux-Arts français pour déterminer qu’est-ce qui est transposable, dans cette histoire, à l’expérience actuelle de structuration de notre milieu. Anne Morais écrit son premier article pour Réplique et offre une vision unique de ce qu’est l’autonomisation et l’institutionnalisation, et leurs dangers pour notre discipline. Marie-Rose Sirois-Bruneau pose la question « Peut-on réellement parler de tout en improvisation? » à trois improvisatrices issues de la diversité. Finalement, Frédéric Barbusci termine le numéro avec des pistes de réflexion sur une autre question importante : Pourquoi faire de l’improvisation théâtrale?

La place des femmes en impro théâtrale

Pour télécharger le numéro, cliquez ici ou sur le photo de la couverture sous le texte.

Ce numéro concerne le thème extrêmement important de la place des femmes dans le milieu québécois de l’improvisation. Il a été écrit entièrement par des femmes, sous la direction de Catherine Robert. Dans cette contribution inédite à la documentation sur l’improvisation théâtrale, Sophie Caron nous partage son expérience de femme et d’interprète dans le milieu, en tentant de s’attaquer à la fameuse phrase : « Mais toi, c’est ok, tu joues comme un gars ». Élodie Mongrain résume dans ses lignes sa propre pensée et celle de 15 femmes avec qui elle s’est entretenues et tente de déterminer pourquoi les femmes dans la vingtaine se distancent du milieu de l’impro théâtrale. Geneviève Morin parle de l’hégémonie de l’homme dans la culture hollywoodienne, du male gaze dans les arts, et de l’improvisation théâtrale comme espace de réécriture de la place des femmes dans les histoires mises en scène en art. Marie-Rose Sirois-Bruneau nous raconte comment la LicUQÀM est devenue une ligue empreinte de valeurs féministes et les défis rencontrés pour y arriver. Catherine Robert signe un texte où elle parle de l’importance des événements 100% féminin en impro théâtrale et des nombreux avantages de ce type de rencontre pour améliorer la place des femmes dans le milieu. Finalement, Pascale Marineau nous partage son expérience d’organisation de l’un de ces événements, Le Spectacle des Suffragettes, et nous fait part de réflexions à ce sujet. Un numéro riche, nécessaire, et très bien ficelé, avec des textes bien écrits et qui sont tous interreliés dans leurs propos. Bonne lecture!

La formation en improvisation théâtrale

Téléchargez le premier numéro de ce deuxième volume de Réplique en cliquant ici ou sur l’image plus bas!

Première parution en 2020. Ce premier numéro du 2e volume parle de formation en improvisation théâtrale. Simon Rousseau nous partage son parcours d’improvisateur en portant une attention particulière sur son passage d’improvisateur à enseignant. Jocelyn Garneau résume les propos de 6 grands livres sur l’apprentissage de l’improvisation théâtrale et offre une synthèse des clés offertes par ces formateurs et formatrices. Gabriel Arteau nous parle de l’importance du savoir-être dans l’enseignement de l’impro et de la posture subjective du professeur par rapport à son enseignement. Louis-Olivier Pelletier nous parle de son dernier bébé: l’Improdôme, qui accueille, entre autres, les activités et les cours de formation du Club d’impro, son autre enfants. Finalement, Marc Guiol et Christian L’Italien offre une touche régionale à la revue, en parlant du point de vue de leur école d’impro: Les productions et l’École de l’Imprévu à Saguenay. En espérant que cette lecture vous tiendra occupée pendant la crise actuelle!

Si vous aimeriez contribuer au projet de revue, vous pouvez cliquer ici pour faire un don à la CRISS. La revue est disponible gratuitement grâce au travail des contributeurs bénévoles, mais une contribution volontaire de 3$ est suggérée. Les montants reçus seront réinvestis dans la qualité de la revue et dans la recherche scientifique sur l’improvisation. Merci!

Le futur de l’improvisation / Réplique volume 1 numéro 2

Téléchargez la 2e revue Réplique en cliquant sur la page couverture ci-bas ou encore en cliquant ici!

Si vous aimeriez contribuer au projet de revue, vous pouvez cliquer ici pour faire un don à la CRISS. La revue est disponible gratuitement grâce au travail des contributeurs bénévoles, mais une contribution volontaire de 3$ est suggérée. Les montants reçus seront réinvestis dans la qualité de la revue et dans la recherche scientifique sur l’improvisation. Merci!

Où en est-on avec l’improvisation théâtrale au Québec aujourd’hui?

Le premier numéro de Réplique est maintenant disponible! Vous pouvez le télécharger gratuitement en cliquant ici!

Si vous aimeriez contribuer au projet de revue, vous pouvez cliquer ici pour faire un don à la Coalition de recherche. La revue est disponible gratuitement grâce au travail des contributeurs bénévoles, mais une contribution volontaire de 3$ est suggérée. Les montants reçus seront réinvestis dans la qualité de la revue et dans la recherche scientifique sur l’improvisation. Merci!